in , ,

LikeLike LoveLove

Restitution de la formation en communication et présentation de Y’ELLO BLOGGING

De nouveaux engagements dans le bénévolat : 17 jeunes femmes et hommes adhérent à l’association JPE CONGO en tant que bénévole actif .

Lancée le 20 février dernier, la compagne d’adhésion a aboutie le samedi 9 mars 2019, à la réception des nouveaux membres. Le siège social  de l’association JPE CONGO a eu l’honneur d’accueillir des jeunes qui ont exprimé leur humaniste pour s’engager à la solidarité internationale, au travers des actions futures des JPE CONGO.

Cette campagne avait pour objectif, de renforcer l’équipe des JPE CONGO par l’adhésion de nouveaux membres en tenant compte de leurs profils et compétences. Ils étaient nombreux à manifester la soif de servir pour contribuer à l’adaptation et l’atténuation des effets du changement climatique.

Cette journée à était marquée par deux temps fort. Elle a débutée par l’accueil des nouveaux membres par l’équipe JPE CONGO. Cette étape a connue deux ateliers, à savoir :

Atelier n°1. Présentation des JPE CONGO (historique, organes et structuration, conseil d’administration, étapes marquantes de la création à nos jours, plan stratégique, perspectives et conditions d’adhésion), animé par le vice-président Second ANDZEMBA et par la trésorière adjointe Rosere MAVOUNGOU.

Atelier n°2. Focus sur la vie associative (bénévolat, volontariat, leadership, engagement et responsabilité) animé par Akim KIMBEMBE et Audran GABINDELE.

Les participants se sont ensuite engagés, en remplissant et en signat la fiche d’adhésion après avoir eu connaissance du statut et règlement intérieur de l’association. Le secrétaire général M. Gervais NKODIA a validé les fiches en les contresignant.

Il sied de noté que les JPE CONGO, compte aujourd’hui trois antennes dans les départements de: Brazzaville, Pointe-Noire et la Lékoumou mais aussi un total de 43 membres actifs. On trouve maintenant en son sein, des compétences dans les domaines ci-après : agronomie, foresterie, NTIC, économie, chimiste, santé publique, droit …

Durant le second temps fort de la journée, les JPE ont accueilli des représentants des associations, invités à prendre part à l’atelier de restitution de la formation en communication de la société civile congolaise et présentation de la plateforme Y’ELLO BLOGGING.

12 associations ont pris part à cet atelier. Le vice-président Second ANDZEMBA, la responsable à la communication Hurbaine MAVOUNGOU et Marie Aimée membres actif ont été les bénéficiaires de cette formation, comme de coutume, ils ont eux l’obligation de faire la restitution aux membres JPE et la charité de donner le goût aux différentes associations qui n’ont pas bénéficié de la formation.

Depuis le début de ce projet, initié par la fondation MTN et France volontaires Congo, les JPE ont participé à toutes les sessions de formation. Ce jour, l’atelier a consisté à :

– faire une projection vidéo du spot de présentation de la plateforme Y’ello Blogging.

– faire un brainstorming des différents modules de formation (communication corporate, rédaction web, recherche des fonds, …). Cette session présentée par Marie Aimée, a permis de témoigner sur ce que cette formation a eu de positive sur l’amélioration de la communication des JPE.

Second ANDZEMBA, à travers des images projetées, a fait la présentation de la plateforme numérique Y’ello Blogging. Il a commenté les articles publiés, les atouts d’avoir un profil sur cette plateforme et le profil JPE CONGO. Enfin, Hurbaine MAVOUNGOU, a présenté les conditions à remplir pour rejoindre la répertoire des organisations de la société civile via Y’ello Blogging.

Des échanges sous forme de questions réponses ont permis d’éclairer les zones d’ombre.

Qu'en pensez vous ?

3 points
Upvote Downvote

Rédigé par Jeunes Pour l’Environnement

• Sensibiliser, éduquer et former les jeunes aux questions du bien-être commun sur la survie de la planète ;
• Planter les arbres et créer des vergers ;
• Promouvoir l’esprit du volontariat, l’éducation civique et le vivre ensemble au niveau de la jeunesse ;
• Stimuler la conscience des jeunes sur l’innovation, la créativité et l’entreprenariat visant à les rendre autonomes ;
• Dénoncer auprès des observateurs internationaux des atteintes à la mauvaise utilisation de notre patrimoine naturelle et culturelle, la non application et le non-respect des lois et textes nationaux ainsi qu’internationaux sur la protection de l’environnement ;
• Valoriser, protéger  et promouvoir les sites naturels de notre pays ;
• Concevoir et réalisé les projets à caractères socioéconomiques (Agroforesterie et l’Agropastoral), environnement et culturel.

Conférence-débat sur le don de soi et inauguration d’une nouvelle unité médicale

Consultation publique sur l’étude d’impact environnemental et social du PROJET PETROLIER NONGO