in ,

Visite des membres de l’ACA au C.H.U et à l’Hôpital de Base de Makélékélé

dav

Le 04 février, l’humanité entière a célébré la journée de lutte contre le cancer. C’est cette date que l’Association Congolaise Accompagner a choisi pour débuter la semaine de solidarité avec les personnes malades. Cette année, une activité principale a marqué cette journée : une visite dans les services de carcinologie du CHU et de médecine générale de l’Hôpital de Base de Makélékélé.

En effet, les membres de l’ACA se sont rendus aux chevets des personnes souffrant du cancer dans ces deux hôpitaux de Brazzaville. Accompagnés du personnel soignant, ils ont visité chaque personne malade dans le but de leur apporter du réconfort,  à travers leur présence et leur écoute. Au total, quarante personnes atteintes de cancer ont reçu la visite des membres de l’ACA le lundi 4 février. Des kits de vivres ont également été distribués aux personnes malades. Plusieurs personnes malades présentes en hospitalisation du jour pour la chimiothérapie, ont pris attache avec les membres de l’ACA afin d’être suivies à domicile.

La présence des membres de l’ACA aux côtés des personnes malades en cette journée de lutte contre le cancer est un geste significatif qui cadre parfaitement avec le thème de la Semaine de Solidarité cette année, « Don de soi pour une meilleure santé : amour, écoute, solidarité ». Il est important de se montrer solidaire avec ces personnes malades, afin qu’elles ne se sentent pas abandonnées à elles-mêmes. La maladie étant un fardeau assez lourd à porter, seul l’amour pourrait restaurer leur dignité et leur donner le courage de lutter.

Qu'en pensez vous ?

1 point
Upvote Downvote

Rédigé par Assoc. Congolaise Accompagner

• Prendre  en charge la souffrance physique (traitement de la douleur et autres symptômes), psychologique, socio-familiale, spirituelle des personnes malades à domicile ou en institution…
• Offrir des traitements de qualité à faible cout
• Aider au changement de mentalité et de regard face à la maladie grave, à la souffrance et à la mort.
• Lutter contre l’euthanasie, l’abandon et/ou l’acharnement thérapeutique.
• Former, vulgariser et sensibiliser le public et les praticiens de la santé sur l’accompagnement et les soins palliatifs.
• Prendre en charge l’entourage de la personne malade
• Faire le plaidoyer pour la vulgarisation des soins palliatifs dans notre pays et dans toute la sous-région.

Bénévole d’accompagnement de l’ACA : tout ce qu’il faut savoir !

Une vingtaine d’ONGs et associations formées aux techniques de communication